Biomasse

Biomasse

Carburant à potentiel énergétique neutre en CO2

Les déchets disposent d’un énorme potentiel énergétique neutre en CO2. En effet, près d’un tiers de l’ensemble des déchets urbains se compose de biomasse valorisable. Selon l’Office fédéral de l’environnement, 1,25 million de tonnes de déchets verts (hors compost ménager) fut valorisés en 2015 sur l’ensemble du territoire helvétique. À cela s’ajoutent chaque année 2,3 millions de tonnes de déchets alimentaires dont près de 250.000 tonnes qui atterrissent dans des usines d’incinération. Il est possible de produire une énergie neutre en CO2 à partir de la collecte de déchets verts, résidus organiques et restes alimentaires. Lorsque la biomasse est utilisée pour produire de l’énergie, seule la quantité de CO2 fixé initialement par l’énergie du soleil dans la matière organique est restituée en quantité égale. C’est pourquoi, la biomasse est par principe un matériau climatiquement neutre. Ce n’est pas sans raison que les déchets organiques sont devenus un élément de production d’énergie respectueux de l’environnement.

Énergie issue de la biomasse

«Une fois par semaine, nous nous déplaçons directement auprès des biennoises et biennois pour collecter tous les résidus organiques et déchets verts. Cela ne coûte rien à la population car les frais de transport et de traitement sont financés par les taxes de base ordinaires. C’est une bonne opportunité pour motiver les gens à trier leurs déchets. Une partie des biodéchets est transformée en compost et 
 une autre  est digérée pour produire du biogaz qui  génère du courant renouvelable.»

Silvan Kocher
Responsable de l’inspectorat de la voirie, Bienne

Parce que les déchets organiques et le bois sont précieux (PDF)

Quand les pelures d’oignons donnent plein gaz (PDF)

Nouvelle énergie issue des déchets verts (PDF)

Le circuit écologique dans le processus de fermentation (installations de biogaz)